Devenir chef d’établissement d’un lycée CNEAP : une trajectoire singulière

05.10.2018 / Marie-Hélène Ricaud / Administration, Gestion, Management

Chaque année, de nouveaux chefs d’établissement CNEAP sont recrutés à la rentrée. Des profils variés, des compétences pour chacun, des besoins de formation différents pour tous. Pour certains, ce recrutement se vit dans la continuité d’un métier bien maitrisé mais avec changement de tutelle ministérielle, pour d’autres, il s’accompagne d’un vrai changement de métier.

 
De la norme à la singularité : une qualification exigée, un parcours individualisé

L’IFEAP accueille cette année 23 nouveaux chefs d’établissement et les accompagne sur un parcours de 2 ans.  L’arrêté ministériel de 2004 pose comme obligatoire l’obtention d’une qualification pour diriger un établissement agricole privé, quel qu’il soit. Pour accompagner cette exigence, il s’agit d’élaborer un parcours de formation singulier : prise en compte des expériences professionnelles/extra-professionnelles et réponse aux besoins particuliers de chacun. 23 nouveaux chefs d’établissement CNEAP, 23 profils différents.

 
Le chef d’établissement de demain se construit aujourd’hui
Ses piliers : les compétences capitalisées issues de son expérience d’enseignant, de responsable de formation, de chef d’établissement à l’Education Nationale…  Des implantations géographiques extrêmes : des établissements bretons à celui de Polynésie française. 23 parcours individuels de formation et autant de trajectoires singulières au service des établissements d’aujourd’hui.

 
De la nécessité d’un temps pour soi tout au long de sa vie professionnelle
Cette formation n’est qu’un pas de temps. Dans une situation économique souvent tendue, le chef d'établissement doit être en mesure de faire converger l'économique et le social par une approche RH anticipative. Les années de direction peuvent engendrer du stress et exposer la personne à des risques psycho-sociaux. Il est donc essentiel d’entretenir une certaine énergie tant mentale que physique pour aller loin ensemble, avec l’équipe, et sur le long terme.
 
Les fonctions et les responsabilités du chef d’établissement l’amènent à animer des équipes et à être en relation interpersonnelle. Il doit donc entretenir ou développer des compétences pour être en capacité de piloter et d’animer sur le long terme.

 

Marie-Hélène RICAUD