Du manque d’attention en classe aux TDA/H il y a parfois un grand pas !

03.12.2018 / Angela DAVID / Education

Comment au lycée ou dans la classe proposer une aide appropriée ?
De plus en plus souvent cette question fait partie du quotidien des enseignants et plus globalement des personnes qui accompagnent les élèves dans leurs activités scolaires et dans la vie quotidienne au lycée.

 
Première étape, ne pas faire une lecture erronée de la situation ? S’agit-il véritablement d’un élève manifestant un syndrome de TDA/H1 c’est-à-dire de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité ? Si le diagnostic n’a pas été posé par un professionnel de santé, ce n’est pas si simple ! Certes la Haute autorité de Santé donne quelques pistes, certains enseignants ou personnels de vie scolaire sont formés, mais cela suffit-il pour accompagner les équipes qui naviguent entre le risque de ne pas adopter la bonne attitude, les bons moyens et celui de laisser de côté un élève présentant cette difficulté.

 
Tous les élèves concernés par ces troubles ne se ressemblent pas, certains présentent une dominante d’hyperactivité, d’autres une dominante de troubles de l’attention et sont parfois très «discrets», d’autres encore présentent les deux composantes associées. Au-delà du repérage, les stratégies d’aide vont donc devoir s’adapter à ces différentes formes de symptômes.

 
Tous les personnels sont concernés car les symptômes des TDA/H sont cognitifs : attention, mémoire de travail, concentration … et/ou comportementaux : impulsivité, hyperactivité… Les impacts sur l’apprentissage sont souvent mis en avant mais n’oublions pas les impacts sur la vie sociale. Or on le sait, et toutes les communautés éducatives y travaillent et y veillent : le lycée est un lieu important de la construction des compétences sociales, ceci est d’ailleurs renforcé par les caractéristiques de nos établissements (internat, petits groupes, forte implication des personnels de vie scolaire et des personnels techniques et administratifs...).

 
Le sujet vous intéresse ? Venez assister à la conférence Monsieur Hervé GLASEL, neuropsychologue spécialiste du développement de l’enfant, le 15 janvier prochain à Paris , vous pourrez prolonger votre réflexion dans un atelier pour appréhender la gestion des situations difficiles et explorer quelques outils pour travailler avec les élèves atteints de TDA/H. En savoir plus.

 
Pour toute question contact IFEAP, angela.david@ifeap.cneap.fr

1Troubles de l’attention (TDA) associés ou non à des troubles de l’hyperactivité (d’où /H)