Formation qualifiante des Chefs d’établissement CNEAP : nouvelle promo, nouveau parcours

25.09.2019 / Marie-Hélène Ricaud / Formation tout au long de la vie

 

 

L’IFEAP accueille cette année 25 nouveaux chefs d’établissement et les accompagne sur un parcours de 2 ans.  L’arrêté ministériel du 22 octobre 2004 pose comme obligatoire l’obtention d’une qualification pour diriger un établissement agricole privé, quel qu’il soit. Au-delà, quel sens politique donné de cet arrêté ?

 

Qualification exigée, reconnaissance actée

La question est posée à Philippe VINCENT, Doyen de l’inspection. Imposer une attestation de qualification aux directeurs des établissements privés c’est :

  • reconnaître la participation des établissements sous contrat avec l’Etat au service public d’éducation et de formation
  • acter une forme d’homothétie de la reconnaissance des compétences des directeurs des établissements publics
  • exiger une qualité de la formation dispensée aux chefs d’établissement pour accompagner la montée en compétences

Ainsi, l’arrêté ministériel acte la co-responsabilité entre le Ministère qui atteste de la qualification du directeur et l’institut de formation qui a la responsabilité de former les directeurs nouvellement recrutés, à partir d’un positionnement.

 

Alternance fonction/formation : une démarche vertueuse

Se former tout en étant en poste est souvent vécu comme contraignant et exigeant. Pour autant, le Ministère préconise un processus fort permettant la montée en compétences :  confrontation entre expérience de terrain et prise de recul, analyse de situations et échange avec ses pairs.

Cette alternance guide les premiers pas pour favoriser l’entrée dans le métier.

 

Compétences attendues, compétences attestées

Le parcours de formation revisité pour tenir compte des besoins actuels poursuit sa participation aux développement de compétences :

  •  générales telles qu’attendues à l’Education Nationale
  • spécifiques à une direction d’un établissement agricole : prise en compte des 5 missions de l’enseignement agricole

 

Le chef d’établissement CNEAP est garant du respect du contrat avec l’Etat tant dans ses prescriptions pédagogiques que dans la gestion des personnels.

 

Pour visionner l'interview de Monsieur Philippe VINCENT, Doyen de l'inspection au sujet de la formation des nouveaux chefs d'établissement cliquez-ici !